Appel à candidature pour des bourses d’études

Camarades, dans le cadre du partenariat avec la Fédération Canadienne des Enseignantes et Enseignants (FCE), le Syndicat National des Enseignants Africains du Burkina (SNEA-B) a bénéficié de bourses d’études pour permettre à des femmes leaders de poursuivre leur formation pour les concours professionnels.

Les conditions de candidature :

  • Être militante du SNEA-B à jour de sa cotisation syndicale ;
  • Être titulaire du BAC ou du DEUG II ;
  • Être âgée de 20 à 40 ans.

La date limite de réception des dossiers est fixée au 30 mars 2017 à 16heures au siège.

Composition du dossier :

  • Un acte de naissance ou jugement supplétif ;
  • Une copie du BAC ou du DEUG II ;
  • Une copie de la carte de membre ;
  • Une demande adressée au Secrétaire Générale ;
  • Une lettre de motivation ;
  • Un quitus du Secrétaire Général de la section.

Le Secrétaire Général

Séma BLEGNE

Chevalier de l’Ordre National


dimanche 16 juillet 2017
par Olivier Kima

Comment calculer les indemnités de licenciement, de fin de contrat et de départ à la retraite

Notons que l’indemnité de licenciement, l’indemnité de fin de contrat et l’indemnité de départ à la retraite se calculent sur les mêmes bases. Qui a droit à l’indemnité ? Ont droit à l’indemnité les travailleurs :
- licenciés et qui ont au moins une année d’ancienneté pour l’indemnité de licenciement ;
- dont le CDD est arrivé à terme et qui ont au moins une année d’ancienneté pour l’indemnité de fin de contrat ;
- qui ont atteint l’âge de départ à la retraite (56, 58, 60 et 63 ans) pour l’indemnité de départ à la retraite.

POUR CALCULER, IL FAUT SUIVRE LES ETAPES SUIVANTES.

1. DETERMINER L’ANCIENNETE

Il faut savoir pendant combien de temps le travailleur a servi l’entreprise. Par exemple du 1er janvier 2000 au 31 mars 2017, soit 17 ans et 3 mois.

2. DETERMINER LE SALAIRE GLOBAL MENSUEL MOYEN DES 6 DERNIERS MOIS (SGMM)

Le salaire servant de base pour le calcul est le salaire global mensuel moyen des six derniers mois. Les avantages en nature doivent être évalués. Par exemple, (500 000 F x 3) + (800 000 x 3)/6=1 500 000 + 2 400 000/6= 3 900 000/6=650 000.

3. APPLIQUER LES TAUX PAR TRANCHE

Les taux de l’indemnité sont des taux par tranche et ce sont :
- de la 1re à la 5e année : 25% ;
- de la 6e à la 10e année : 30% ;
- pour la 11e année et plus : 40%.

A noter que c’est un taux à défaut car certaines branches d’activités prévoient des taux plus intéressants. Par exemple :

- dans les pharmacies, il est respectivement de 30%, 35% et 45% ;
- dans les transports routiers, il est respectivement de 25%, 35% et 45% ;
- dans les SFD ou microfinance, il est respectivement de 30%, 35% et 45% ;
- dans les médias privés (journalistes professionnels), il est respectivement de 35%, 40% et 50%.

Taux par tranche signifie que pour un travailleur qui a par exemple 7 ans d’ancienneté, on lui applique 25% pour les 5 ans et 30% pour les 2 ans restants. Pour les mois ou les jours, on applique un taux au prorata (12 mois dans l’année et 365 jours dans l’année).

4. LA FORMULE DE CALCUL

La formule pour calculer est la suivante : SGMM x TAUX x NOMBRE D’ANNEES.

NB 1 : Ce sont des taux par tranche.

Alors, quel est le montant de l’indemnité de licenciement pour le cas ci-dessus : 17 ans 3mois d’ancienneté et 650 000 comme SGMM des 6 derniers mois ? NB 2 : Si vous doutez du montant calculé par votre entreprise, saisir l’Inspection du travail pour vérification.

Sources : Code du travail et convention collective interprofessionnelle du 9 juillet 1974 et autres conventions sectorielles (transports routiers, microfinance, etc.).

Pris sur le mur facebook de : "le travailleur burkinabé"


Articles les plus récents

jeudi 10 août 2017
par Olivier Kima

Formation en poste édtiion 2017 : Un cadre de partage d’expériences entre enseignants Burkinabè et Canadiens

Du 17 au 28 juillet 2017 s’est tenue dans la salle polyvalente du lycée Marien N’Gouabi à Ouagadougou (Burkina Faso), la 8ème édition de la formation en poste au profit des militantes et militants du Syndicat National des Enseignants Africains du Burkina (SNEA-B) et du Syndicat National des (...)
mardi 1er août 2017
par Olivier Kima

Mouvement national des personnels du MENA 2017 pour convenance personnelle

Le mouvement national des personnels du MENA 2017 pour convenance personnelle qui à siège les 20 et 21 juillet à Ziniaré à donné les résultats suivants par catégories de personnels.
samedi 15 juillet 2017
par Olivier Kima

L’école Bobo-centre "A" l’une des plus vieille école du Burkina Faso

Située à Koko, au secteur 4 dans l’arrondissement 1 de Bobo- Dioulasso d’où le nom « Ecole Bobo-Centre A », la plus vieille école du Burkina Faso a 114 ans cette année. Selon l’actuel directeur Seydou Sanon, la direction régionale de la LONAB de Bobo-Dioulasso fut le 1er site de cette école. Avec le (...)
samedi 24 juin 2017
par Olivier Kima

Résultat du concours d’entrée au prytanée militaire du Kadiogo session 2017

Le Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK) est un établissement d’enseignement secondaire burkinabè dépendant du ministère de la défense et situé à proximité de Ouagadougou, sur le site militaire de Kamboincè. Il a pour mission principale de former moralement, physiquement et intellectuellement des cadres (...)
samedi 24 juin 2017
par Olivier Kima

Guide pédagogique pour l’enseignement-apprentissage de la lecture et de l’écriture dans les trois premières années de scolarité du primaire

Depuis 2006, le Burkina Faso s’est engagé dans une réforme globale de son système éducatif. Dans cette dynamique, suite au constat qu’il existe actuellement des difficultés dans l’enseignement de la lecture dans nos écoles primaires, un accord de partenariat couvrant la période de novembre 2013 à (...)
samedi 24 juin 2017
par Olivier Kima

Boîte à outils pour l’enseignement-apprentissage de la lecture- écriture

« L’enfant ne peut rien apprendre s’il ne sait pas lire. Il n’apprend rien volontiers s’il ne sait pas lire aisément ». Cette citation des instructions officielles françaises de 1923 relatives à l’importance de la lecture à l’école primaire traduit la prééminence de la lecture sur toutes les autres (...)
mercredi 7 juin 2017
par Olivier Kima

Déclaration de l’UAS sur le procès intenté contre le SNEA-B

Le 09 janvier 2017, le Syndicat National des Enseignants Africains du Burina Faso (SNEA-B) était devant le tribunal de grande instance de Ouagadougou pour comparaître en citation directe suite à une plainte de l’ancien Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, M. Samadou COULIBALY. (...)
mercredi 17 mai 2017
par Olivier Kima

Célébration de la Semaine Mondiale d’action pour l’Education ( SMAE 2017) au Burkina Faso

La Coalition Nationale Pour l’Education Pour Tous (CN-EPT), en partenariat avec les acteurs du système éducatif au Burkina Faso célèbreront du 22 au 28 mai la Semaine Mondiale d’action pour l’Education ( SMAE 2017). Le thème de cette année, « Responsabilisation envers l’ODD 4 et participation citoyenne (...)
mercredi 10 mai 2017
par Olivier Kima

L’Unité d’Action Syndicale (UAS) s’oppose fermement à la proposition de loi sur le droit de grève

Suite à la correspondance N°2017-048/AN/CAGIDH, reçu le 21 avril 2017, par laquelle la Commission des Affaires Générales Institutionnelles et de Droits humains (CAGIDH) transmettait une proposition de loi de l’Assemblée Nationale relative à l’exercice du droit de grève dans les services publics (...)
vendredi 5 mai 2017
par Olivier Kima

Négociations sur la grille des indemnités liées aux examens scolaires

Les organisations syndicales du MENA réunies en coordination viennent de donner une conférence de presse à la bourse du travail ce jour 5 mai 2017 sur les péripéties des négociations sur la grille des indemnités liées aux examens scolaires. nous vous proposons la déclaration liminaire à télécharger. (...)

Albums les plus récents

Agenda

<<

2017

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Condition d’obtention d’un passeport burkinabé

Le passeport ordinaire est délivré par la Direction Générale de la Police Nationale à travers la Division de la Migration sise à Gounghin. Pour l’obtention d’un passeport, il faut constituer un dossier composé des pièces ci-dessous à déposer à la Division de la Migration tous les matins du lundi au vendredi.

Composition du dossier d’une demande de passeport Pour les majeurs

1. Une copie légalisée de l’acte de naissance

2. Une copie légalisée du certificat de nationalité Burkinabé

3. Une copie légalisée de la CNIB

4. Un casier judiciaire en cours de validité

5. Un timbre de 200FCFA

6. Trois(03) photos d’identité (format passeport)

7. Un document justifiant votre profession

8. La somme de cinquante mille (50.000F) CFA pour les frais d’établissement Pour les femmes mariées qui désirent porter le nom de leurs conjoints sur le passeport, il faut joindre une copie légalisée de l’acte de mariage aux pièces citées ci-dessus.

Pour les mineurs

1. L’acte de naissance de l’enfant

2. Le certificat de nationalité de l’enfant

3. Une autorisation parentale

4. Document d’identité des deux parents (si le mineur réside au Burkina Faso) ; dans le cas contraire, il faut un titre de séjour des deux parents. Dans ce cas, l’autorisation parentale n’est plus nécessaire.

5. Un timbre fiscal de 200 f plus la somme de 50000f

6. Trois(03) photos (format passeport)

Pour les militaires et paramilitaires, il faut joindre un certificat de présence au corps précisant l’établissement d’un passeport.

NB : La durée d’établissement est de soixante-douze heures (72h) ouvrables si le dossier est régulier.

- Mais en cas d’insuffisance de stocks le délai peut varier en fonction de l’urgence.

- Eviter de passer par des intermédiaires.


Brèves

11 août - Fonction publique burkinabè : fin des billetages à compter du 1er Octobre

Par lettre en date du 17 juillet 2017 la ministre de l’économie, des finances et du (...)

29 décembre 2016 - Conseil syndical national extraordinaire

Camarades, le snea-b est assigné en justice par l’ex-ministre Samadou COULIBALY, pour ce faire le (...)

3 mars 2016 - Atelier de renforcement des capacités

Les 3, 4 et 5 mars 2016 se tient à Ouagadougou un atelier de renforcement des capacités sur le (...)

22 janvier 2016 - Recyclage des responsables de gestion des sites syndicaux

Afin de renforcer les compétences des animateurs et administrateurs des sites des syndicats de (...)

16 avril 2015 - Semaine Mondiale d’Action (SMA) 2015

La Semaine Mondiale d’Action (SMA) se tiendra au Burkina Faso du 27 au 7 mai 2015, sous le thème (...)

Sur le Web