Réintroduction des bourses scolaires au Burkina Faso

Un arrêté conjoint signé le 4 janvier 2018 par le Ministre de l’Economie et le Ministre de l’Education nationale, fixe l’allocation mensuelle des bourses d’études ainsi qu’il suit : 12.000 (douze mille) FCFA mensuel pour les bourses servies à l’enseignement post-primaire et 14.000 (quatorze mille) FCFA mensuel pour les bourses servies à l’enseignement secondaire.

Les bourses de stages sont quant à elles fixées à 30.000(trente mille) FCFA par mois. A cela s’ajoutent d’autres avantages déclinés dans l’arrêté comme la compensation financière pour frais de matériels, la compensation financière pour frais de transport et la compensation financière pour frais d’inscription pour les bénéficiaires d’un stage.

L’arrêté rappelle cependant que la compensation financière pour frais de matériels est octroyée exclusivement aux élèves boursiers des filières techniques industrielles et ne saurait excéder 25.000(vingt-cinq mille) FCFA. En outre, la compensation financière pour frais d’inscription peut être octroyée aux élèves bénéficiaires de la bourse de stage dans un centre de formation technique et professionnelle au Burkina Faso et ne peut excéder 250.000(deux cent cinquante mille) FCFA par élève stagiaire.

Pris sur le site du Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation (MENA) Burkina faso


mardi 20 février 2018
par Olivier Kima

Formation des enseignants au bureau

La formation des enseignants au bureau aura lieu du mardi 27 février 2018 au vendredi 02 mars 2018 dans chaque chef-lieu de province sur le thème : L’organisation du travail administratif au MENA : défis et perspectives.

PDF - 484.1 ko
Lettre aux DR-DP-Chefs d’établissements-CCEB
PDF - 444.8 ko
Lettre aux structures centrales et pojets
PDF - 617.7 ko
TDR

Articles les plus récents

mardi 30 janvier 2018
par Olivier Kima

Accord entre le Gouvernement et la Coordination Nationale des Syndicats de l’éducation

Enfin un accord entre le Gouvernement et la Coordination des Syndicats de l’éducation. Le document paraphé met fin ainsi à un peu plus de 3 mois de lutte. Une lutte âpre et utile pour tous qu’il fallait accompagner et nous ne regrettons point d’avoir soutenu ce noble combat. Vivement que le (...)
lundi 15 janvier 2018
par Olivier Kima

Déclarartion liminaire de la Coordination Nationale des Syndicats de l’Education (CNSE) à la conférence de presse du 12 janvier 2018

La Coordination Nationale des Syndicats de l’Education (CNSE) a tenu une conférence de presse le samedi 12 janvier 2018 à la bourse du travail, pour situer l’ensemble du monde éducatif ainsi qu’à tous ses partenaires épris de justice et de démocratie, sur l’évolution de la lutte. Nous vous proposons (...)
jeudi 28 décembre 2017
par Olivier Kima

Fonction publique burkinabè : Voici les nouveaux horaires de travail pour compter du 1er janvier 2018

Le Ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale à l’honneur de rappeler aux agents publics et aux usagers du service public que, conformément au décret n° 2017-1232/PRES/PM/MFPTPS du 21 décembre 2017 portant modification du décret n° 2015-1048/PRES-TRANS/PM/MFPTSS du 15 (...)
samedi 21 octobre 2017
par Olivier Kima

Les syndicats de l’éducation en grève

La Coordination Nationale des Syndicats de l’Education (CNSE) du Burkina Faso appelle l’ensemble des travailleurs de l’éducation et de la recherche à observer une grève de 48 heures allant du jeudi 26 à 00 heure au vendredi 27 octobre 2017 à 24 heures pour exiger la satisfaction de leur plate-forme (...)
mardi 19 septembre 2017
par Olivier Kima

Les principaux droits reconnus aux burkinabè : LES DROITS CIVILS

Le citoyen burkinabè est toute personne ayant la nationalité burkinabè. Tous les citoyens burkinabè sont égaux devant la loi et jouissent des mêmes droits ; ils sont aussi soumis aux mêmes obligations sans distinction de sexe, race, couleur, ethnie, religion, etc. Que faut-il entendre par droits du (...)
mercredi 30 août 2017
par Olivier Kima

La succession par testament

Le testament est un acte personnel par lequel la personne (testateur) transfère gratuitement pour le temps où elle sera morte tout ou une partie de ses biens à tous ceux qu’elle veut. Le transfert prend le nom de legs, le bénéficiaire prend le nom de légataire. • Quelles conditions faut-il remplir (...)
jeudi 10 août 2017
par Olivier Kima

Formation en poste édtiion 2017 : Un cadre de partage d’expériences entre enseignants Burkinabè et Canadiens

Du 17 au 28 juillet 2017 s’est tenue dans la salle polyvalente du lycée Marien N’Gouabi à Ouagadougou (Burkina Faso), la 8ème édition de la formation en poste au profit des militantes et militants du Syndicat National des Enseignants Africains du Burkina (SNEA-B) et du Syndicat National des (...)
mardi 1er août 2017
par Olivier Kima

Mouvement national des personnels du MENA 2017 pour convenance personnelle

Le mouvement national des personnels du MENA 2017 pour convenance personnelle qui à siège les 20 et 21 juillet à Ziniaré à donné les résultats suivants par catégories de personnels.
dimanche 16 juillet 2017
par Olivier Kima

Comment calculer les indemnités de licenciement, de fin de contrat et de départ à la retraite

Notons que l’indemnité de licenciement, l’indemnité de fin de contrat et l’indemnité de départ à la retraite se calculent sur les mêmes bases. Qui a droit à l’indemnité ? Ont droit à l’indemnité les travailleurs : licenciés et qui ont au moins une année d’ancienneté pour l’indemnité de licenciement ; (...)
samedi 15 juillet 2017
par Olivier Kima

L’école Bobo-centre "A" l’une des plus vieille école du Burkina Faso

Située à Koko, au secteur 4 dans l’arrondissement 1 de Bobo- Dioulasso d’où le nom « Ecole Bobo-Centre A », la plus vieille école du Burkina Faso a 114 ans cette année. Selon l’actuel directeur Seydou Sanon, la direction régionale de la LONAB de Bobo-Dioulasso fut le 1er site de cette école. Avec le (...)

Albums les plus récents

Agenda

<<

2018

>>

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Condition d’obtention d’un passeport burkinabé

Le passeport ordinaire est délivré par la Direction Générale de la Police Nationale à travers la Division de la Migration sise à Gounghin. Pour l’obtention d’un passeport, il faut constituer un dossier composé des pièces ci-dessous à déposer à la Division de la Migration tous les matins du lundi au vendredi.

Composition du dossier d’une demande de passeport Pour les majeurs

1. Une copie légalisée de l’acte de naissance

2. Une copie légalisée du certificat de nationalité Burkinabé

3. Une copie légalisée de la CNIB

4. Un casier judiciaire en cours de validité

5. Un timbre de 200FCFA

6. Trois(03) photos d’identité (format passeport)

7. Un document justifiant votre profession

8. La somme de cinquante mille (50.000F) CFA pour les frais d’établissement Pour les femmes mariées qui désirent porter le nom de leurs conjoints sur le passeport, il faut joindre une copie légalisée de l’acte de mariage aux pièces citées ci-dessus.

Pour les mineurs

1. L’acte de naissance de l’enfant

2. Le certificat de nationalité de l’enfant

3. Une autorisation parentale

4. Document d’identité des deux parents (si le mineur réside au Burkina Faso) ; dans le cas contraire, il faut un titre de séjour des deux parents. Dans ce cas, l’autorisation parentale n’est plus nécessaire.

5. Un timbre fiscal de 200 f plus la somme de 50000f

6. Trois(03) photos (format passeport)

Pour les militaires et paramilitaires, il faut joindre un certificat de présence au corps précisant l’établissement d’un passeport.

NB : La durée d’établissement est de soixante-douze heures (72h) ouvrables si le dossier est régulier.

- Mais en cas d’insuffisance de stocks le délai peut varier en fonction de l’urgence.

- Eviter de passer par des intermédiaires.


Brèves

11 août 2017 - Fonction publique burkinabè : fin des billetages à compter du 1er Octobre

Par lettre en date du 17 juillet 2017 la ministre de l’économie, des finances et du (...)

29 décembre 2016 - Conseil syndical national extraordinaire

Camarades, le snea-b est assigné en justice par l’ex-ministre Samadou COULIBALY, pour ce faire le (...)

3 mars 2016 - Atelier de renforcement des capacités

Les 3, 4 et 5 mars 2016 se tient à Ouagadougou un atelier de renforcement des capacités sur le (...)

22 janvier 2016 - Recyclage des responsables de gestion des sites syndicaux

Afin de renforcer les compétences des animateurs et administrateurs des sites des syndicats de (...)

16 avril 2015 - Semaine Mondiale d’Action (SMA) 2015

La Semaine Mondiale d’Action (SMA) se tiendra au Burkina Faso du 27 au 7 mai 2015, sous le thème (...)

Sur le Web