Handicap et scolarisation

jeudi 3 avril 2014
par Olivier Kima
popularité : 94%

Une étude menée en 2010 au Burkina Faso relevait que 90% des enfants en situation de handicap n’avaient pas fréquenté un établissement d’enseignement ou n’avaient bénéficié d’aucune formation professionnelle. Ce constat semble être un souci pour de nombreux acteurs de la société civile et de l’Etat qui ont décidé d’expérimenter dans la province du Boulgou un projet de scolarisation des enfants handicapés.

Le projet « Education Inclusive de Garango » a commencé sa première phase en 2010 par un partenariat entre le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, l’Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité-CARITAS (Projet Réadaptation à Base Communautaire de Garango), la Commune et la direction départementale de l’Action Sociale de Garango et avec l’appui technique et financier de l’ONG LIGHT FOR THE WORLD. Cette première phase du projet a permis la scolarisation de 704 enfants handicapés légers dans les 47 écoles primaires des 2 Circonscriptions d’Enseignement de Base (CEB) de Garango.

Prenant occasion d’un projet initié par une autre ONG allemande, Afrika Action development (AaD) pour cinq pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine dont le Burkina, l’ONG Light For The World a poursuivi son projet initial. Dans la commune de Garango, durant l’année scolaire 2013-2014, sur 15.840 élèves dénombrés dans les 55 écoles des CEB I et II, 516 élèves sont légèrement handicapés et/ou socialement défavorisés. Par ailleurs, 400 autres enfants déjà identifiés devront à terme intégrer le système scolaire de la localité. Pour cette phase du projet, les élèves handicapés ont droit à une éducation adaptée à leurs besoins spécifiques. Le projet ambitionne ainsi d’augmenter à 80% le taux de scolarisation des enfants de la commune de Garango identifiés comme étant handicapés et / ou socialement défavorisés. Il devra enfin permettre d’atteindre un taux d’achèvement primaire comparable au taux de leurs camarades non handicapés qui est de 78.4%. (…)

Source : lefaso.net

Publication initiale, jeudi 3 avril 2014



Navigation

Articles de la rubrique

  • Handicap et scolarisation

Agenda

<<

2021

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Condition d’obtention d’un passeport burkinabé

Le passeport ordinaire est délivré par la Direction Générale de la Police Nationale à travers la Division de la Migration sise à Gounghin. Pour l’obtention d’un passeport, il faut constituer un dossier composé des pièces ci-dessous à déposer à la Division de la Migration tous les matins du lundi au vendredi.

Composition du dossier d’une demande de passeport Pour les majeurs

1. Une copie légalisée de l’acte de naissance

2. Une copie légalisée du certificat de nationalité Burkinabé

3. Une copie légalisée de la CNIB

4. Un casier judiciaire en cours de validité

5. Un timbre de 200FCFA

6. Trois(03) photos d’identité (format passeport)

7. Un document justifiant votre profession

8. La somme de cinquante mille (50.000F) CFA pour les frais d’établissement Pour les femmes mariées qui désirent porter le nom de leurs conjoints sur le passeport, il faut joindre une copie légalisée de l’acte de mariage aux pièces citées ci-dessus.

Pour les mineurs

1. L’acte de naissance de l’enfant

2. Le certificat de nationalité de l’enfant

3. Une autorisation parentale

4. Document d’identité des deux parents (si le mineur réside au Burkina Faso) ; dans le cas contraire, il faut un titre de séjour des deux parents. Dans ce cas, l’autorisation parentale n’est plus nécessaire.

5. Un timbre fiscal de 200 f plus la somme de 50000f

6. Trois(03) photos (format passeport)

Pour les militaires et paramilitaires, il faut joindre un certificat de présence au corps précisant l’établissement d’un passeport.

NB : La durée d’établissement est de soixante-douze heures (72h) ouvrables si le dossier est régulier.

- Mais en cas d’insuffisance de stocks le délai peut varier en fonction de l’urgence.

- Eviter de passer par des intermédiaires.


Brèves

3 avril 2012 - SITE EDD

La question de l’éducation pour un développement durable est une préoccupation internationale. (...)