Atelier sur le Développement des suppléments de lecture

mercredi 3 septembre 2014
par Olivier Kima
popularité : 97%

Du 11 au Vingt Août 2014 dans la salle de Conférence du Comité Syndical Francophone pour l’Education et la Formation (CSFEF) à Ouagadougou, s’est tenu un atelier sur le Développement des suppléments de lecture. La tenue de cet atelier a été rendu effective, grâce aux efforts conjugués des Syndicats membres de l’International de l’Education (FESEB-F-SYNTER-SNEA-B et SNESS), des Ministères en charge de l’Education et l’appui financier du Syndicat Australien de l’Education (A.E.U).

A la cérémonie d’ouverture, deux allocutions ont été prononcé : la première par le Coordonnateur, le camarade SEMA BLEGNE, Secrétaire Général National du Syndicat National des Enseignants Africains (SNEA-B), la seconde par Monsieur PETER MABANDE Directeur Exécutif du Centre Panafricain des Enseignants (CPAE). Puis le mot d’ouverture a été prononcé par Monsieur Evariste SAWADOGO DIRECTEUR des Ressources Humaines représentant Madame le Ministre de l’Education National et de l’Alphabétisation empêchée. Il a précisé dans son allocation que Madame le Ministre encourage de telles initiatives qui participent à la politique éducative au Burkina Faso. Elle a par ailleurs souhaité que les conclusions de cet atelier lui parviennent.

Après la cérémonie d’ouverture, les participants ont eu droit à des informations administratives puis Monsieur Peter MABANDE a porté à la connaissance des participants les attentes de l’atelier. Ensuite Monsieur Jérôme GNOUMOU, l’un des facilitateurs a fait un exposé sur l’importance du récit dans la culture locale. Puis Docteur HAMIDOU TAMBOURA, le 2ème facilitateur a présenté l’importance de la lecture et donner la définition du livre. A sa suite, Monsieur Issaka KPANDJE a donné des explications sur l’intrigue et ses constituants.

Enfin, Peter MABANDE est revenu sur le schéma du récit et compléta la définition de l’intrigue en insistant sur le problème et le schéma de l’intrigue.

Au deuxième jour, les facilitateurs ont fait des exposés sur les personnages du récit, les aspects du personnage principal dans un récit, les moyens de renseigner le lecteur sur le personnage principal. Peter MABANDE a insisté sur le message capital que le narrateur veut véhiculer et surtout sur la ponctuation. Dans le récit, Monsieur ZEBANGO Bougré représentant a Direction de la Recherche et du Développement Pédagogique (DRDP) du MENA est intervenu le troisième jour pour énumérer les différents thèmes contenus dans le programme officiel DE 1989-1990 qui sont encore en cours. Il a insisté pour que soit pris en compte les termes émergeants. Il a aussi donné des conseils pour une bonne production d’un manuel scolaire.

Les participants repartis en groupe de travail dès le troisième jour ont été invités à produire individuellement un récit sous la supervision des facilitateurs suivant un plan détaillé. C’est ainsi qu’au quatrième et cinquième jour les participants ont rédigé les chapitres 1 de leur récit. Le sixième jour a été consacré à la rédaction des chapitres 2 et 3 Le septième jour les chapitres 4 et 5 Le huitième jour a été l’occasion de réviser les textes produits, et procédé à la rédaction des résumés tout en dressant le glossaire. Au neuvième jour, les participants ont fait une correction générale de leurs productions et finalisés les récits.

Enfin le dixième jour est intervenu la clôture de l’atelier avec la lecture de 03 motions, 01 recommandation, 01 résolution. Avant la remise des attestations de participation, le coordonnateur, Séma BLEGNE a félicité les participants. Monsieur Peter MABANDE a son tour a félicité également tout un chacun pour le travail abattu. Il a souhaité que ces acquis soient réinvestis pour les productions futures afin de promouvoir la lecture chez les enfants.


Agenda

<<

2021

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Condition d’obtention d’un passeport burkinabé

Le passeport ordinaire est délivré par la Direction Générale de la Police Nationale à travers la Division de la Migration sise à Gounghin. Pour l’obtention d’un passeport, il faut constituer un dossier composé des pièces ci-dessous à déposer à la Division de la Migration tous les matins du lundi au vendredi.

Composition du dossier d’une demande de passeport Pour les majeurs

1. Une copie légalisée de l’acte de naissance

2. Une copie légalisée du certificat de nationalité Burkinabé

3. Une copie légalisée de la CNIB

4. Un casier judiciaire en cours de validité

5. Un timbre de 200FCFA

6. Trois(03) photos d’identité (format passeport)

7. Un document justifiant votre profession

8. La somme de cinquante mille (50.000F) CFA pour les frais d’établissement Pour les femmes mariées qui désirent porter le nom de leurs conjoints sur le passeport, il faut joindre une copie légalisée de l’acte de mariage aux pièces citées ci-dessus.

Pour les mineurs

1. L’acte de naissance de l’enfant

2. Le certificat de nationalité de l’enfant

3. Une autorisation parentale

4. Document d’identité des deux parents (si le mineur réside au Burkina Faso) ; dans le cas contraire, il faut un titre de séjour des deux parents. Dans ce cas, l’autorisation parentale n’est plus nécessaire.

5. Un timbre fiscal de 200 f plus la somme de 50000f

6. Trois(03) photos (format passeport)

Pour les militaires et paramilitaires, il faut joindre un certificat de présence au corps précisant l’établissement d’un passeport.

NB : La durée d’établissement est de soixante-douze heures (72h) ouvrables si le dossier est régulier.

- Mais en cas d’insuffisance de stocks le délai peut varier en fonction de l’urgence.

- Eviter de passer par des intermédiaires.


Brèves

22 janvier 2016 - Recyclage des responsables de gestion des sites syndicaux

Afin de renforcer les compétences des animateurs et administrateurs des sites des syndicats de (...)

24 juillet 2013 - Seminaire de formrtion Internationale de l’éducation

Les 24, 25, et 26 juillet 2013, se tient à Ouagadougou, à l’hôtel palm beach un atelier sur la (...)

29 juillet 2011 - FORMATION EN POSTE EDTION 2011

Du 11 au 22 jullet 2011 s’est tenue à Ouagadougou au lycée professionnelle Dr BRUNO BUCHWESSER la (...)