Déclaration sur la situation nationale de la Coalition des Syndicats Libres et Indépendants

mercredi 21 novembre 2018
par Olivier Kima
popularité : 49%

Les 12,13 et 14 juin 2018, plusieurs organisations syndicales participaient à la conférence nationale sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat. Cette participation au-delà du symbole, traduisait une vision partagée de ces organisations de ce que devait être la ligne du syndicalisme burkinabè au regard des nombreux défis que devrait relever notre pays.

Cette vision se définissait comme suit : « défendre les intérêts moraux et matériels des travailleuses et travailleurs tout en tenant compte des intérêts supérieurs de notre nation ».

Pour la compréhension d’une telle vision, il faut se rappeler que le syndicalisme est né dans la douleur sous l’ère industrielle, période au cours de laquelle des hommes et des femmes enduraient dans les usines et dans les mines, toutes sortes de souffrance, pour de bas salaires, sans protection sociale, et en sus, toutes les humiliations et répressions, d’où une vie misérable et effroyable.

Pour en savoir plus téléchargez la déclaration ici ▼

PDF - 370.8 ko
DECLARATION SUR LA SITUATION NATIONALE

Agenda

<<

2021

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Condition d’obtention d’un passeport burkinabé

Le passeport ordinaire est délivré par la Direction Générale de la Police Nationale à travers la Division de la Migration sise à Gounghin. Pour l’obtention d’un passeport, il faut constituer un dossier composé des pièces ci-dessous à déposer à la Division de la Migration tous les matins du lundi au vendredi.

Composition du dossier d’une demande de passeport Pour les majeurs

1. Une copie légalisée de l’acte de naissance

2. Une copie légalisée du certificat de nationalité Burkinabé

3. Une copie légalisée de la CNIB

4. Un casier judiciaire en cours de validité

5. Un timbre de 200FCFA

6. Trois(03) photos d’identité (format passeport)

7. Un document justifiant votre profession

8. La somme de cinquante mille (50.000F) CFA pour les frais d’établissement Pour les femmes mariées qui désirent porter le nom de leurs conjoints sur le passeport, il faut joindre une copie légalisée de l’acte de mariage aux pièces citées ci-dessus.

Pour les mineurs

1. L’acte de naissance de l’enfant

2. Le certificat de nationalité de l’enfant

3. Une autorisation parentale

4. Document d’identité des deux parents (si le mineur réside au Burkina Faso) ; dans le cas contraire, il faut un titre de séjour des deux parents. Dans ce cas, l’autorisation parentale n’est plus nécessaire.

5. Un timbre fiscal de 200 f plus la somme de 50000f

6. Trois(03) photos (format passeport)

Pour les militaires et paramilitaires, il faut joindre un certificat de présence au corps précisant l’établissement d’un passeport.

NB : La durée d’établissement est de soixante-douze heures (72h) ouvrables si le dossier est régulier.

- Mais en cas d’insuffisance de stocks le délai peut varier en fonction de l’urgence.

- Eviter de passer par des intermédiaires.


Brèves

24 octobre 2014 - Rencontre du CSFEF

Depuis le 20 octobre se tien à DAKAR la rencontre du CSFEF en prélude au sommet des chefs d’état (...)

22 juillet 2014 - Statut particulier des enseignants

Camarades, nous avons le plaisir de vous informer que les travaux sur le statut particulier ont (...)

17 janvier 2014 - NEGOCIATION GOUVERNEMENT SYNDICATS

Les négociations gouvernement syndicats ont repris le 13 janvier 2014.

28 décembre 2012 - Rencontre extraordinaire du Bureau National du SNEA-B avec la CSQ

Ce vendredi 20 décembre 2012 s’est tenue au siège du SNEA-B, une rencontre avec deux (...)

28 décembre 2012 - TRAVAUX DE LA COMMISSION DE REDACTION DU STATUT PARTICULIER DU PERSONNEL DE L’EDUCATION DE BASE

Depuis le 18 décembre 2012, ont débuté les travaux de la commission de rédaction du statut (...)